Rugby néo-zélandais

Generalités

nzru Le rugby néo-zélandais est connu notamment au travers l'image emblématique de l'équipe nationale, les mythiques "all-blacks", qui depuis un siècle constituent la référence du rugby mondial, non seulement par les résultats obtenus, mais surtout par la constante qualité du jeu proposé, marqué par la générosité, la mobilité , la rapidité et la puissance ordonnées dans une stricte et rigoureuse organisation collective, pratiqué par des joueurs mythiques à la puissance légendaire qui ont pu parfois paraître venir d'une autre planète.

Maintenant, et depuis la professionnalisation du rugby en 1995, on le connaît aussi au travers les fameuses "franchises" régionales, qui disputent le "Super 14" où elles sont opposées à d'autres équipes de l'hémisphère sud, australiennes et sud-africaines, où elles font preuve du même état d'esprit que l'équipe nationale, dont elles constituent le marche-pied. Le beau jeu, le rugby offensif et la prise de risque sont favorisés par l'absence de système de d'ascenseur pour les moins bien classées qui ne craignent pas d'être exclues de la compétition en cas de mauvais résultats.

Ces équipes ont été constituées artificiellement lors de la professionnalisation ; en cela, elles ne peuvent être comparées aux équipes professionnelles françaises du "Top 14 Orange", puisque de création fédérale et disposées selon des critères géographiques variables et adaptables par la Fédération en fonction des intérêts supérieurs du rugby néo-zélandais.
Elles sont de fait des sélections, elles-mêmes issues d'autres sélections traditionnelles du rugby néo-zélandais, les équipes des fédérations régionales, qui disputent les championnats nationaux de première (Air New Zeland Cup) et deuxième division (Heartland Championship) et permettent de dégager l'élite des joueurs pour les placer dans les conditions optimales de préparation et de niveau de jeu pour le bien supérieur de l'équipe nationale qui constitue, on l'aura compris, la priorité absolue.

Elles sont l'avant dernier échelon, avant le sommet constitué par l'équipe nationale, de la pyramide organisée et gérée par l'échelon fédéral pour sélectionner et préparer l'élité des joueurs qui auront l'honneur de porter le maillot noir fougère blanche.

Car, contrairement à l'Europe où les clubs pofessionnels , à l'instar du football professionnel, se sont dégagés de la tutelle fédérale et autogèrent leurs compétitions au travers une puissante "LIGUEdes Clubs Professionnels", détentrice du pouvoir économique, qui organise les championnats professionnels, les gère, mais aussi connaît des aspects financiers, soit parce qu'elle a reçu mission des clubs de discuter les très importants droits télévisés qu'elle reverse ensuite selon les critères définis en commun, soit qu'elle exerce une mission de contrôle sur l'équilibre financiere et qu'elle a pouvoir de prononcer des actions financières extrêmement lourdes pouvant aller jusqu'à la rétrogradation des fautifs dans les séries amateurs.

Rien de tel en Nouvelle-Zélande où la Fédération exerce un pouvoir absolu sur les rugbys professionnels et amateurs, sans contrepoids, dans la plus pure tradition de la centralisation française, allant jusqu'à passer directement les contrats financiers avec les joueurs internationaux que le sélectionneur a ainsi à sa totale disposition, décidant du nombre de matches qu'ils pourront disputer et de l'entraînement spécifique qu'ils devront suivre pour le bien supérieur de l'équipe nationale.

Le rugby néo-zélandais est historiquement organisé en 26 fédérations régionales, couvrant tout le territoire ; chaque club appartient à l'une de ces fédérations, selon des critères géographiques. Au terme d'une première sélection, l'élite de chaque fédération est regroupée dans une équipe régionale, base historique du rugby d'élite néo-zélandais, qui participent à l'un des deux championnats professionnels. Les meilleurs sont regroupés dans l'AIR NEW ZEALAND CUP, équivalent de notre Top 14 mais sous giron fédéral, avec système de montée descente ; la "deuxième division", regroupant les 12 sélections régionales, se nomme le HEARTLAND CHAMPIONSHIP . Ils disputent ce championnat qui peut les conduire en cas de succès en division supérieure.

Les "franchises" sont la quintessence du système ; la Fédération a autoritairement regroupé les Ligues régionales en cinq "franchises". Ce sont les meilleurs joueurs des équipes régionales qui sont sélectionnés et préparés dans des conditions optimales. Ils disputent une compétition internationale, le "Super 14" ("Super 15" à compter de la saison 2010-2011) qui réunit outre les cinq franchises néo-zélandaises, cinq franchises sud-africaines et quatre (5 en 2011-2012) franchises australiennes.

A l'issue de cette compétition, les meilleurs joueurs sont regroupés dans l'équipe nationale qui clôt la saison sur une compétition internationale de plusieurs mois opposant sous forme de championnat, le TRI NATIONS, mettant aux prises les nations de l'hémisphère sud qui se rencontrent à trois reprises sous forme de matches aller-retour, dont le vainqueur remporte le titre annuel.

Ce système a un avantage évident : dans une organisation autoritairement centralisée sous l'égide d'une Fédération plaçant l'équipe nationale au summum de ses priorités, il permet d'organiser le calendrier des diverses épreuves de façon cohérente, sans chevauchement, limitant le nombre des matches disputés par les joueurs, qui sont ainsi préparés sur les plans physiques mais surtout collectifs d'une manière optimale ; les équipes nationales dominent, du fait de leur préparation infiniment supérieure et des temps de préparation ménagés, les Championnats du Monde gagnés à une seule reprise par une nation de l'hémisphère Nord, l'Angleterre en 2003, (dont Fédération et Ligue avaient fait un gros effort pour permettre une préparation optimale de leurs internationaux), contre 5 victoires pour les nations du sud (1987 - 1991 - 1995 - 1999 - 2007) !.
les Ligues des Clubs professionnels françaises et anglaises, employeurs des joueurs, ne poursuivent pas les mêmes finalités que leurs Fédérations: elles doivent réussir leur championnat national et la coupe d'Europe (Heinecken Cup) pour garantir leur bonne santé financière, un sponsoring de haut niveau et des droits de diffusion télévisuelles toujours plus élevés. L'équipe nationale est vue comme une gêne par les puissantes sociétés commerciales que sont devenus les clubs et la réussite de l'équipe nationale, dont elles paient les joueurs au risque de les voir revenir au mieux fatigués et quelquefois blessés des compétitions internationales, n'est en rien leur priorité !
S'il garantit les succés de l'équipe nationale, le système de l'hémisphère sud présente néammoins une faille considérable : dans un monde professionnel où les échanges sont ouverts, face à la puissance économique des clubs professionnels des ligues nationales anglaises ou françaises, beaucoup plus puissantes financièrement que la Fédération néo-zélandaise ou ses fédérations provinciales, elles ne peuvent concourir sur les conditions offertes aux meilleurs joueurs de la planète !
Beaucoup des grands joueurs de l'hémisphère sud opèrent déjà dans les championnats français ou anglais ; en raison du championnat du monde organisé par la Nouvelle-Zélande en 2011, les meilleurs joueurs néo-zélandais qui tiennent à la gagner, ont retardé leur départ en Europe ! Mais qu'adviendra-t-il après ?
A l'instar des footballs d'amérique du sud ou d'afrique pour les clubs européens, les nations de l'hémisphère sud courent le risque de devenir les réservoirs des grands clubs de l'hémisphère nord ; l'exemple du football montre que ce recrutement massif ne s'arrête pas aux joueurs confimés, mais atteint rapidement les catégories "jeunes".
Qu'adviendrait - t- il dans ces conditions du primat des équipes nationales ?

Franchises néo-zélandaises Super XV


FranchiseFédérationsCouleursStadeSiègeCoachSite
BLUES

new-zealand
Northland
North Harbour
Aukland
1996 Bleu

blues_homeblues_away
Eden Park
(Aukland)
48000 places
positionnement_google
Aukland

John Kirwan
Head coach
Mick Byrne
Grant Doorey
Nick White

Assistants

Blues

CRUSADERS

New-Zealand flag
Buller
Canterbury
Mid-Canterbury
South-Canterbury
Tasman Makos
West-Coast
1996 Noir et Rouge

crusaders_maillot domicilecrusader_maillot_exterieur
Ami Stadium
(Christchurch)
41500 places
ami_stadium de Christchurch
Christchurch Tom Blackadder
Head coach
Dave Hewett
Tabari Matson
Aaron Mayer
Assistants
Crusaders

HIGHLANDERS

new_zealand_flag
Otago
North Otago
Southland
1996 Bleu et Or

highlanders_maillot
Carisbrook Stadium
(Dunedin)
29000 places
Carisbrook Stadium
Dunedin

Jamie Joseph
Head coach
Scott McLeod
Tony Brown

Jon Preston
Assistants


highlanders
CHIEFS

flag_new-zeland
Bay of Plenty
Counties Manukau
King Country
Thames Valley
Waikato
1996 Noir et Jaune
chiefs_homechiefs_away
Waikato Stadium
(Hamilton)
26000 places
waikato_stadium_hamilton
Hamilton

Dave Rennie
Head Coach
Tom Coventry
Wayne Smith
Andrew Strawbridge
Assistants

Chiefs_blason
HURRICANES

new_zealand flag
Wellington, East Coast, Poverty Bay, Hawke's Bay,
Taranaki
, Wanganui, Manawatu, Wairarapa Bush,
Horowhenua Kapiti

1996 Jaune et Noir

huccanes_domicilehurricanes_exterieur

Westpac Stadium
(Wellington)
34500 places

Emplacement Google

Wellington

Mark Hammett
Head Coach
Alama Ieremia  
Clark Laidlaw
Assistants

chiefs

ITM Cup : organisation, règlement et déroulement

Dans le système pyramidal institué par la fédération néo-zélandaise, l'INDEPENDANT TIMBER MERCHANTS (AIR NEW ZEALAND, l'ancien sponsor, recentrant son sponsoring sur l'équipe nationale) est la compétition nationale la plus relevée, puisque les deux échelons terminaux de l'édifice sont des compétitions internationales qui mettentaux prises dans le "SUPER 14" cinq franchises constituées par le regroupement des fédérations régionales, qui mettent à disposition l'élite de leurs joueurs pour une confrontation avec les franchises australiennes et sud-aficaines ; compétition suivie du "TRI NATIONS", qui voit s'opposer dans l'épreuve annuelle clôturant la saison rugbystique les équipes nationales de ces trois pays, se rencontrant à trois reprises.

Les championnats néo-zélandais sont donc l' "ITM CUP", Première division professionnelle, et la "HEARTLAND CHAMPIONSHIP", deuxième division amateur ; elles succèdent à la "NPC" - National Provincial Championship -, Championnat néo-zélandais des provinces, qui confrontait les 27 équipes représentatives des fédérations regionales (elles - mêmes fédérant en leur sein d'une dizaine à plusieurs dizaines de clubs et collèges de base), reparties sur trois divisions, avec système de montée - descente et séparation entre Ile du Sud et Ile du Nord.

En 2006, le nombre des équipes des fédérations provinciales a été ramené de 27 à 26 par la fusion entre les fédérations de "Marlborough" et "Nelson Bays" qui ont formé la fédération de Tasman ; parallèlement, l'extension du SUPER 12 à 14 franchises, 15 pour la saison 2010-2011, 18 prévus à brève échéance, ainsi que le rejout d'un troisième match aux rencontres habituelles aller-retour entre les trois nations de l''hémisphère, limite d'autant la participation des joueurs internationaux avec leur Province aux joutes nationales.

D'autre part, la saison 2010 est la dernière qui se déroulera selon la formule adoptée en 2006. A l'avenir, le Championnat comprendra trois divisions, les deux premières comportant 10 équipes, la troisième 6 équipes, avec système d'ascenseur ; il était prévu que la saison 2010 serait la première du système, mais les inquiétudes nées de la mauvaise santé financière de certaines provinces pour lesquelles la NZRFU a du intervenir financièrement ont fait reporter d'un an cette échéance.

 

Le championnat de première division, déommé pour raisons économiques ITM Cup rassemble 14 équipes représentatives des Fédérations Régionales retenues : Auckland, Bay of Plenty, Canterbury, Counties Manukau, Hawkes Bay, Manawatu, Northland, North Harbour, Otago, Southland, Taranaki, Tasman, Waikato and Wellington.

Sa formule a quasiment été modifiée tous les ans depuis sa création en 2006, notamment pour la répartition entre phase préliminaire (nombre de rencontres disputées) et phases finales (en 2009, le "round robin" ayant été allongé, les phases débutèrent directement avec les 1/2 finales)

Ce championnat ne comporte pas de système de montée - descente.

  • Durée de la compétition

Cette compétition a une durée de trois mois, 13 semainesexactement : août, septembre, octobre, et peut éventuellement déborder sur la première semaine de novembre Attribution des points :

  • Attribution des points

Les points sont attribués de la façon suivante :

  • quatre points pour la vainqueur
  • deux points pour chaque équipe pour un match nul
  • zéro point pour le perdant
  • un point de bonus offensif est attribué à l'équipe (ou aux équipes) ayant marqué quatre essais
  • un point de bonus défensif est attribué au vaincu si l'écart avec le vainqueur est égal ou inférieur à sept points

DEROULEMENT

Ce championnat se déroule en deux phases : une phase de poule qualificative, le "Round Robin" ; une phase éliminatoire opposant les huit premiers : 1/4 finales, 1/2 finales, finale

"Round Robin"

Durant les dix premières semaines de la compétition, chaque équipe rencontre un adversaire ; avec cette formule, chaque équipe ne peut rencontrer chacun de ses adversaires. C'est un classement prenant en compte les résultats obtenus les saisons précédentes qui détermine les équipes qui ne se rencontreront pas.

La brièveté du championnat n'autorisant pas les matches selon la formule aller-retour, c'est toujours un classement établi sur des critère prenant en compte les résultat antérieurs qui détermine l'équipe qui a l'avantage de recevoir à domicile.

A l'issue du "round robin", les 8 équipes les mieux classées sont qualifiées pour les phases.

L'équipe classée n° 1 reçoit l'équipe n° 8 ; l'équipe n°2 reçoit l'équipe n° 7 ; l'équipe n°3 reçoit l'équipe n° 6 ; l'équipe classée n° 4 reçoit l'équipe n° 5.
En cas d'égalité de points, c'est le résultat de leur rencontre en "round robin" qui détermine l'équipe recevante

Pour les demi-finales, le mieux classé des demi-finalistes à l'issue du "round robin"reçoit le moins bien classé ; les deux autres demi-finalistes se rencontrent.

Le titre annuel est attribué au vainqueur de la finale.<

ITM Cup : les équipes

itm64 cupVoir le site de l'épreuve

Ligue

créationcouleursstadefranchisecoachsite / blason
Aukland
new zealand flag
1885 aukland
bleu et blanc
Eden Park
AUKLAND
47500 places
googlemap
BLUES

20 clubs fédérés
Mark Anscombe aukland blason
Bay of Plenty
new-zealand flag
1911 bayofplenty
bleu et or
International Stadium
ROTORUA
34000 places
googlemap
CHIEFS

38 clubs fédérés
Sean Horan bay of plenty blason
Canterbury
new-zealand flag
Cantab
1879 canterbury
noir et rouge
Ami Stadium
CHRISTCHURCH
41500 places
googlemap
CRUSADERS

47 clubs fédérés
Rob Penney canterbury blason
Counties Manukau
new-zealand flag
Steelers
1955 counties
rouge, blanc, noir
Grower Stadium
PUKEKOHE
12000 places
googlemap
CHIEFS

18 clubs fédérés
Tana Umaga counties_manukau
Hawke's Bay
new-zealand flag
Magpies
1884 hawkebay
blanc cerclé noir
MacLean Park
NAPIER
22000 places
googlemap
HURRICANES


25 clubs fédérés
Tom Coventry
Peter Russell
hawke's Bay blason
Manawatu
new-zealand flag
Turbos
1886 manawatu
vert cerclé blanche.
FMG Stadium Arena
PALMERSTON NORTH
18ooo places
googlemap
HURRICANES




12 clubs fédérés
John Cruden manawatu blason
North Harbour
new-zealand flag
Harbour Harbour
1985 harbour
bordeaux, noir et blanc
North Harbour Stadium
ALBANY
25ooo places
googlemap
BLUES




12 clubs fédérés
Craig Dowd north harbour blason
Northland
new-zealand flag
Taniwha
1920 northland
bleu ciel avec bandes bleu foncé
Okara Park
WHANGAREI
25000 places
googlemap
BLUES



53 clubs répartis dans 7 sous-ligues
Bryce Woodward northland blason
Otago
new-zealand flag
1881 otago
bleu, col jaune
Carisbrook Stadium
DUNEDIN
29000 places
googlemap
HIGHLANDERS



31 clubs fédérés
Phil Mooney otago blason
Southland
new-zealand flag
Stags
1885 southland
bordeaux et or
Rugby Park Stadium
INVERCARGILL
17000 places
booblemap
HIGHLANDERS



31 clubs fédérés
Simon Culhane
David Henderson
southland blason
Taranaki
new-zealand flag
Tenderlink
1889 taranaki
ambre et noir,
Yarrow Stadium
NEW PLYMOUTH
25000 places
googlemap
HURRICANES




17 clubs fédérés
Colin Cooper taranaki blason
Tasman
new-zealand flag
Makos
2006 tasman
rouge et bleu
Lansdowne Park
BLENHEIM
googlemap
CRUSADERS

2 sous ligues :
Marlborough et Nelson's Bay
fédérant + 30 clubs
Kieran Keane Tasman blason
Waikato
new-zealand flag
1921 waikato
rouge jaune noir
Waikato Stadium
HAMILTON
26350 places
googlemap
CHIEFS Chris Gibbes waikato blason
Wellington
new-zealand flag
Lions
1879 wellington
noir et or
Westpac Stadium
WELLINGTON
36000 places
googlemap
HURRICANES


19 clubs fédérés
Jamie Joseph wellington blason

Heartland Championship : organisation, règlement, déroulement

ORGANISATION :


Le Championnat néo-zélandais de seconde division se nomme, pour des raisons commerciales, la "Heartland Championship".
De création récente, au même titre que le championnat de première division, l' "Air New Zealand Cup", il a succédé en 2006 au "Championnat National des Provinces" (NPC) qui regroupait les 27 formations représentatives des fédérations régionales :

  • 13 équipes, plus une équipe résultant de la fusion de deux fédérations, ont intégré le championnat de première division, l' "Air New Zealand Cup"
  • 12 équipes ont intégré le championnat de seconde division, l' "Heartland Championship"

Les douze équipes de "Heartland Championship" se disputent deux trophées distincts, portant chacun le nom d'un ancien joueur international all-black de légende :

 

colin_meadsColin Meads

 

brian_lochoreBrian Lochore

 

  • la "Meads Cup", en hommage à Colin Meads
  • la "Lochore Cup", en hommage à Brian Lochore

Il s'agit d'une épreuvre annuelle dont les rencontres s'échelonnent sur huit semaines, à partir du mois d'août ; les points sont attribués ainsi :

  • 4 points pour une victoire
  • 2 points pour un match nul
  • 0 point pour une défaite
  • 1 point de bonus offensif pour quatre essais ou plus marqués dans la rencontre
  • 1 point de bonus défensif pour une défaite concedée pour 7 points de différence ou moins


DEROULEMENT

Ce Championnat comprend trois phases distinctes :
  • Phase une :

En début de championnat, les douze équipes sont scindées en deux poules de six formations ; le partage est effectué sur des critères liés aux résultats de l'année précédente.
Chacune des équipes rencontre à une reprise les équipes de sa poule, recevant à domicile à deux ou trois reprises ; ce sont les trois équipes les mieux classées en début de championnat qui ont l'avantage de recevoir trois fois.

A l'issue des cinq matches, fin de la phase un ; toutes les équipes se qualifient pour la phase deux : les trois premières de chaque poule vont se retrouver pour se disputer la "Meads Cup" ; les trois suivantes de chaque poule se retrouvent pour se disputer la "Lochore Cup"
Dans les poules constituées pour la "Meads Cup" et la "Lochore Cup", chaque équipe rencontre les trois équipes qu'elle n'a pas affronté lors de la phase une ; les trois équipes qui sont sorties de la première phase avec le plus de points reçoivent à deux reprises et se déplacent une fois ; les trois suivantes jouent un match à domicile et deux à l'éxtérieur.
  • Phase trois :

A l'issue de ces rencontres, les points accumulés lors des phases 1 et 2 sont additionnés ; les quatre premiers sont qualifiés pour disputer les demi - finales de l'épreuve, à élimination directe : le numéro 1 a l'avantage de recevoir à domicile le numéro 4, alors que le numéro 2 reçoit le numéro 3.

Parmi les finalistes, le mieux classé à l'issue de de la deuxième phase reçoit à domicile l'autre finaliste pour un match dont l'issue désigne les vainqueurs des "Meads Cup" et "Lochore Cup".
Les finalistes auront disputé dix rencontres sur une période de deux mois et demi. Il n'existe pas de système d'ascenseur entre AIR NEW ZEALAND CUP et HEARTLAND CHAMPIONSHIP.

Heartland Championship : les équipes

 

FédérationAbCouleursStadeFranchiseCoachSite/blason
Whanganui

flag
1888 whanganui
bleu et noir
Cookes Garden
WANGANUI
googlemap
40 Maria Place
PO Box 4213
Wanganui
HURRICANES




13 clubs affiliés
Guy Lennox wanganui
Poverty Bay

flag
1890 povertybay
rouge
Rugby Park
GISBORNE
googlemap
HURRICANES


12 clubs affiliés
Grainger Heikell poverty
HorowhenuaKapiti

flag
1893 hkapiti
rouge,blanc,bleu
Levin Domain
LEVIN
12000 places
googlemap
HURRICANES


10 clubs affiliés
P.J.Kemp
RBond
horowhenua
Mid Canterbury

flag
1904 midcantab
vert et jaune
Ashburton Showground
ASHBURTON
googlemap
Ashburton Showgrounds
Brucefield Ave
P O Box 98
PO Box 98
Ashburton
CRUSADERS






fédère 9 clubs
Andrew Colquhoun midcanterbury
Wairarapa Bush

flag
1971 wairarapabush
vert et rouge
Memorial Park
MASTERTON
googlemap
Wairarapa-Bush RFU
PO Box 372
149 Dixon Street
MASTERTON
HURRICANES




12 clubs affiliés
Kelvin Tantrum wairarapa
South Canterbury

flag
1888 southcantab
vert et noir
Alpine Energy Stadium
TIMARU
googlemap
CRUSADERS



8 clubs affiliés
Ken Wills
Barry Fairbrother
southcanterbury
West Coast

flag
1890 westcoast
rouge et blanc

Rugby Park
GREYMOUTH

6000 places

googlemap

CRUSADERS



8 clubs affiliés
westcoast
North Otago

flag
1904 northotago
or, bordeaux et bleu
Centenial Park
OAMARU
googlemap
HIGHLANDERS


6 clubs affiliés
northotago


flag
1894 buller
rouge et bleu
Victoria Square
WESTPORT
googlemap

PO Box 361
Westport 7866
tel. +64 03 789 8330
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
CRUSADERS





6 clubs affiliés
buller
King Country

flag

surnom : RAMS
1922 kingcountry
marron et or
Owen Delaunay Park
TAUPO
20000 places
googlemap

King Country RFU Headquarters
P O Box 394
Te Kuiti
Office Ph: (07) 8787545
Fax: (07) 8787540
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
CHIEFS









8 clubs affiliés
Brett Coombe kingcountry
East Coast

flag
1921 eastcoast
bleu
Whakarua Park
RUATORIA
googlemap

187 Waiomatatini Rd
Ruatoria
Phone: (06) 8648812
Fax: (06) 8648813
HURRICANES





11 clubs affiliés
eastcoast
Thames Valley

flag

Swamp Foxes
1921 thamesvalley
or, rouge, noir
Boyd Park
TE AROHA
googlemap

140a Normanby Road
tel : +64 07 8626352
fax : +64 07 862 7677
mèl: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
bp : PO Box 245, Paeroa
BLUES







13 clubs affiliés
Noël Pickrang thames

 

 

Imprimer E-mail