L'oiseau blanc

Chanson populaire anonyme créee en 1927 pour rendre hommage aux aviateurs NUNGESSER et COLLI, disparus en mur au large de Terre-Neuve lors de la première tentative de traversée de l'Atlantique.

 

Deux aviateurs confiants dans leur projet :
Traverser l'Atlantique,
Deux aviateurs confiants dans leur projet,
Ont quitté le Bourget.
Et profitant d'un dimanche au printemps,
Dans l'espace ils s'élancent,
Tous deux montés sur un bel oiseau blanc
Pour vaincre l'océan...

Refrain 1 : Ils sont partis tous les deux,
A travers les cieux, le sourire aux lèvres,
Sans crainte de l'ouragan
Ni du mauvais temps que la brise soulève;
Et dans l'espoir d'arriver,
Se sont envolés, sublime conquête,
Bravant le danger et la mort qui les guette!

Voilà deux jours que nos gars sont partis
Dans la vive lumière!
Sont-ils vivants ou sont-ils engloutis
Dans l'océan maudit?
De toute part on entend annoncer
Une vive nouvelle,
Qui nous dira si nos gars sont partis
Ou s'ils sont engloutis!

Mais cependant restait seule à Paris
Une pauvre mère,
Qui n'oublie pas que son cher petit
En partant lui a dit:
 
Refrain 2 : Je pars sur mon bel oiseau blanc,
T'inquièt’ pas maman, je reviendrai vite!
C'est pour que tous les pays
Soient bientôt unis avec l'Amérique!
Joyeusement je m'en vais
Apporter de la paix et de l'espérance,
J'emporte avec moi le baiser de la France!

Imprimer E-mail