bedouin girl

 

Tout d'abord, il ne faut pas chanter, mais faire mmh...mmh...

La fille du bédouin,
Se branlait dans un coin,
Avec une banane...

Et moi dans l'autre coin,
En voyant son vagin,
Je bandais comme un âne...

Elle me regarda l'zizi,
Toute pleine d'envie,
Voulant sucer la chose,

Mais pour moi c'etait fini,
Le foutre etait parti,
Elle n'aura pas sa dose.

Des gestes expressifs peuvent mimer les vers...
La chanson est chantée en boucle, et à chaque fois, on progresse...
Au 1er passage, on chante la 1ère ligne, puis on marmonne les autres,
Au 2ème passage, on lit les 2 premières lignes, ...

Imprimer E-mail

le temps des fleurs

 

(Original)
C'était le temps des fleurs
On ignorait la peur
Les lendemains avaient un goût de miel
Ton bras prenait mon bras
Ta voix suivait ma voix
On était jeunes et l'on croyait au ciel
La, la, la...
{On était jeunes et l'on croyait au ciel}

C'était le temps des fleurs
Où j'enculais ta soeur
Sur le divan de la salle à manger,
Elle me disait chérie
Enfonce-moi ton kiki
Tu me fais mal je ne peux le supporter

C'était le temps des fleurs
Où j'enculais ta soeur
Sur le divan de la salle à manger, elle me disait chérie
Enfonce-moi ton kiki,
J'lui répondis: ton trou est trop petit

Imprimer E-mail

La boîteuse de Pèzenas

Quand la boîteuse s'en va au marché (bis)
Elle n'y va jamais sans son panier (bis)
Et elle s'en va le long de la rivière
Tortillant du cul,des fesses et du derrière

Refrain:
Ah!Jamais on n'a vu,non jamais vu
Un aussi beau cul que celui de la boîteuse
Ah! l'on ne verra plus,ne verra plus
Une boîteuse avec un si beau cul
Sur l'air du tralalala (bis)
Sur l'air du tralalala lala

Quand la boîteuse s'en va au rugby (bis)
Elle n'y va jamais sans son demi
Et elle s'en va,le long de la rivière
Tortillant du cul,des fesses et du derrière

Refrain

Quand la boîteuse vient à Lézignan (bis)
Elle montre son oignon à tous les habitants (bis)
Et elle s'en va le long de la rivière
Tortillant du cul,des fesses et du derrière

Refrain

Quand la boîteuse va faire la feria (bis)
On voit son tapanari dans les bodegas (bis)
Et elle s'en va tout le long des terrasses
En montrant son cul,ses fesses et ses jambasses

Refrain

Quand la boîteuse vient à Pézénas (bis)
C'est pour se confesser au curé de Conas (bis)
Et elle s'en va,le long de la 113
Tortillant du cul,des fesses de la prothèse

Refrain

Imprimer E-mail

Les filles de Camaret

Les filles de Camaret se disent toute vierges (x2)
Mais quand elles sont dans mon lit
Elles préfèrent tenir mon vit
Qu'un cierge (x3)

Fillette de Camaret, où est ton pucelage ? (x2)
Il s'en est allé sur l'eau
Avec un beau matelot
Il nage (x3)

Mon mari s'en est allé à la pêche en Espagne (x2)
Il m'a laissé sans un sou
Mais avec mon petit trou
J'en gagne (x3)

Les rideaux de notre lit sont faits de serge rouge (x2)
Mais quand nous sommes dedans,
Pour ne pas trouver le trou
Qui pisse ? (x3)

Le curé de Camaret a les couilles qui pendent (x2)
Et quand il s'assied dessus
Ca lui rentre dans le cul
Il bande (x3)

Monsieur l'maire de Camaret a acheté un âne (x2)
Un âne républicain
Pour baiser toutes les putains
D'Bretagne (x3)

Sur la place de Camaret, y a une statue d'Hercule (x2)
Le maire et puis le curé
Qui sont tous les deux pédés
L'enculent (x3)

Une simple supposition que tu serais ma tante (x2)
Je te ferais le présent
De l'andouille qui me pend
Du ventre (x3)

Imprimer E-mail

Emmenez-moi

Vers les docks où le poids et l'ennui
Me courbent le dos
Ils arrivent le ventre alourdi
De fruits les bateaux

Ils viennent du bout du monde
Apportant avec eux
Des idées vagabondes
Aux reflets de ciels bleus
De mirages

Traînant des senteurs poivrées
De pays inconnus
Et d'éternels étés
Où l'on vit presque nus
Sur les plages

Moi qui n'ai connu toute ma vie
Que le ciel du nord
J'aimerais débarbouiller ce gris
En virant de bord

Refrain
Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil

Dans les bars à la tombée du jour
Avec les marins
Quand on parle de filles et d'amour
Un verre à la main

Je perds la notion des choses
Et soudain ma pensée
M'enlève et me dépose Un merveilleux été
Sur la grève

Où je vois tendant les bras
L'amour qui comme un fou
Court au devant de moi
Et je me pends au cou
De mon rêve

Quand les bars ferment, que les marins
Rejoignent leur bord
Moi je rêve encore jusqu'au matin
Debout sur le port

Refrain
Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil

Un beau jour sur un rafiot craquant
De la coque au pont
Pour partir je travaillerais dans
La soute à charbon

Prenant la route qui mène
A mes rêves d'enfant
Sur des îles lointaines
Où rien n'est important
Que de vivre

Où les filles allanguies
Vous ravissent le coeur
En tressant m'a t'on dit
De ces colliers de fleurs
Qui enivrent

Je fuirais laissant là mon passé
Sans aucun remord
Sans bagage et le coeur libéré
En chantant très fort

Refrain
Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil

Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil

lalalalalalilalalala

Il me semble que la misère Serait moins pénible au soleil

Imprimer E-mail

Plus d'articles...