Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site.

Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies

J'ai compris

La légende de Brennus

bouclier64Au temps des pionniers à la fin du XIXe siècle, la naissance d'un trophée légendaire, portant le nom illustre d'un chef gaulois belliqueux et guerrier,  mais prosaïquement conçu et réalisé avant la première finale du championnat de France en 1892 par deux personnages illustres, dont l'un, visionnaire, a posé les principes du sport  moderne.et refondé l'épreuve universelle la plus populaire, les Jeux Olympiques..
Lire la suite ... 

Monument de l'Herakles

archer52A Toulouse, la statue de Bourdelle rappelle le sacrifice de milliers de sportifs de Midi-Pyrénées pendant la Grande Guerre, notamment celui d'Alfred Mayssonnié, premier international du Stade Toulousain avec qui il avait gagné en 1912 le premier Bouclier de Brennus du club, abattu sur les champs de bataille de la Marne en 1914.
La suite

ND du Rugby

chapelle52Dans les Landes, en pays gascon, la Chapelle Notre-Dame du Rugby, oeuvre de l'abbé-chapelain Michel DEVERT, est le lieu symbolique de pélerinage et de recueillement du rugby français qui reçoit plus de 12000 visiteurs par an.

Lire la suite

ND d'Ovalie

RocamadourPlus que millénaire, la prestigieuse cité mariale de Rocamadour, halte incontournable sur les Chemin de St Jacques de Compostelle classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, héberge le long de son escalier monumental (qu'au moyen-âge les pélerins montaient à genoux), huit chapelles prestigieuses, dont la fameuse Chapelle Saint-Louis qui depuis 2011 est consacrée à Notre-Dame d'Ovalie ...

 Lire la suite ...

Presse spécialisée

Cordin-Retière : "Nous sommes comme des frères depuis tout petits"

"TOP 14 - Ils ont fait ensemble leurs premiers pas et leurs premières passes avec un ballon de rugby. L’arrière du FC Grenoble Gervais Cordin (20 ans) et celui du Stade Rochelais Arthur Retière (21 ans), tous les deux originaires de Nuits...


Gorgodze : "Dans ma vie et ma carrière, je n'ai jamais agressé personne. J'ai toujours répondu"

"TOP 14 - Absent en début de saison en raison d\u0027une blessure au biceps, contractée lors de la première journée de championnat, Mamuka Gorgodze est revenu à la compétition au mois de décembre dernier. Nous l\u0027avions sollicité à...


Béziers et Montauban récupèrent leurs points, Hamdaoui out 6 semaines... Les 5 infos de ce vendredi

"Benoît Lecouls rejoint le staff du SUA, Paul Graou prolonge à Montauban et le Racing reçoit Manu Tuilagi... Voici les 5 infos qu\u0027il ne fallait pas manquer ce vendredi 15 février 2019."


Rugby - Top 14 - Top 14 : les enjeux de la 16e journée

Après trois semaines de coupure, le Top 14 reprend ses droits ce...


Rugby - Pro D2 - Pro D2 : La démonstration de Vannes contre Oyonnax

Avec la victoire et le bonus offensif, Vannes a battu Oyonnax et peut...


Rugby - Bleus - Bernard Laporte : pour Fabien Galthié, « c'est Jacques Brunel qui décide »

Alors que le nom de Fabien Galthié circule à nouveau autour du staff...


XV de France - William Servat défend Guilhem Guirado face aux critiques

L'ancien talonneur du XV de France William Servat est venu au soutien du capitaine des Bleus Guilhem Guirado.


Top 14/Pro D2. Huit clubs dont Toulon, Grenoble et l'UBB ont été avertis par la LNR

Quatre clubs de Top 14 et autant de Pro D2 ont reçu un avertissement de la part de la Ligue nationale de rugby.


[PRONOSTICS] Agen va-t-il s'offrir Toulon en Top 14 ?

Top 14, Pro D2, Super Rugby, les supporters du ballon ovale auront l'embarras du choix ce week-end en attendant que la troisième jounée du Tournoi des 6 Nations.


Coupe du monde 2019 : programme

Rugby World Cup 350

 

Programme de la Coupe du Monde 2019

 

La légende de Brennus

001 charles brennus1C'est un rêve insensé, une quête, une épopée ! C'est notre Odyssée pendant les longs et durs combats d'hiver de la phase qualificative, puis notre Illiade lors des flamboyantes et passionnées joutes des phases finales, toutes de sang et d'or, sous le soleil printanier ! Depuis plus d'un siècle, toute équipe de rugby rêve d'en être dépositaire pour une année ; ne l'avoir jamais brandi est synonyme de regret et d'amertume tenaces, c'est une tache sur le palmarès des clubs, une cicatrice sensible pour certains parmi les plus grands joueurs de l'histoire du rugby hexagonal . A contrario, d'autres s'en gavent avec gourmandise et délectation, sans jamais s'en rassassier, car symbôle d'une grandeur humaine passagère, mais surtout pérennisation historique, au- travers les âges et les générations,  de la grandeur collective des valeurs et de la formation d'un club, qui transcende les destins individuels en une aventure collective historique qui  dépasse ses acteurs !

Cet "obscur objet de désir" Coquin, ce mythe fou, ce "Graal" des temps modernes dont l'histoire a été maintes fois écrite par des journalistes de talent, n'a pourtant en tant qu'objet d'art qu'une valeur toute relative, contrairement à la charge symbolique pleine d'émotion qu'il revêt pour tout joueur de rugby.

brennus1024

 

 Ce trophée prestigieux, c'est bien entendu le "Bouclier de Brennus", le "bout de bois", ou encore plus expressivement "lo planchot" occitan.

Ce nom familier semble empreint de plus de deux millénaires d'histoire, renvoyant dans l'imaginaire aux gaulois, et plus précisément à la tribu des "Sénons" qui, vers 380 -JC,  envahit l'Etrurie et Rome qu'elle pilla et incendia, avant de se retirer en échange du versement d'une forte rançon ; comme les gaulois avaient pour usage de soulever le chef qu'ils venaient de proclamer sur un bouclier, le rapprochement est d'autant plus irrésistible que le chef de cette tribu avait pour nom Brennus !

Or, rien de tel dans la réalité ; non, le "Bouclier de Brennus" n'est pas le prestigieux trophée historique légué à ses descendants par un chef gaulois ayant vécu voici 2400 ans dans la région de l'Yonne et du sud de la Seine-et-Marne, mais porte prosaïquement le nom du graveur-ciseleur qui l'a crée, d'après un croquis réalisé par le Baron Pierre-de-Coubertin. Mais s'il n'a pas le prestige d'une antiquité vieille de 2400 ans, son concepteur, Pierre de Coubertin, comme son créateur, Charles BRENNUS sont des personnalités prestigieuses du sport mondial pour le premier, du rugby hexagonal pour le second, qui en fut un des pionniers et des dirigeants historiques les plus actifs et appréciés.

Né beauceron à Chateaudun en 1859, il apprit très jeune son métier de maître-graveur et installa son atelier 17, rue Chapon à PARIS, se spécialisant dans la conception et la réalisation des trophées sportifs ; ce n'est qu'à plus de trente ans qu'il rencontre ce qui deviendra la passion dévorante de sa vie, le sport. D'abord par la pratique du cyclisme, en adhérant en 1893 à "l'Alliance Vélocvpédique du XIXe". La même année, poussé par ses amis, il fonde et devient le Président de l'éphémère CLUB DES ENTRAINES qui, comme il l'expliquera plus tard avec humour, se dilue en quelques mois dans les nuées !.
Mais il ne renonce pas, et dès 1895, il fonde le SPORTING CLUB AMATEUR, dont il devient Président, qui prendra en 1902 le nom de SPORTING CLUB UNIVERSITAIRE DE FRANCE, club omnisport où il put pratiquer le cyclisme, le cross-country et le rugby.. Durant deux saisons, il est même Capitaine de l'équipe de rugby mais ne laissera pas une grande marque en tant que joueur. Car c'est en tant qu'organisateur et dirigeant que ses qualités s'expriment le mieux ; cette époque où le sport balbutiant essaie de se donner de solides structures nationales et internationales va lui permettre d'exprimer toutes ses qualités.

Il n'existe pas, hors pour la gymnastique, de Fédération nationale propre à chaque discipline ; ce sont des Fédérations Omnisports qui se mettent en place, et le SCUF appartient à la plus importante, l'UNION des SOCIETES FRANCAISES des SPORTS ATHLETIQUES, fondée le 20.XI.1887, qui regroupe en son sein le RUGBY à XV, le HOCKEY sur GAZON, l'ESCRIME, la NATATION et un peu plus tard, en 1894, le FOOTBALL. C'est de loin la plus connue et la plus importante. Pierre de Coubertin en fut le Président et le Secrétaire Général à de nombreuses reprises, et c'est à la Tribune de cette Fédération, lors du discours pour fêter les cinq ans de l'USFSA  qu'il fit part de son voeu de rétablir les Jeux Olympiques de la Grèce antique sous une forme rénovée..

BRENNUS fera évidemment partie de l'aventure, lui qui siégeait dès 1896 dans toutes les commissions sportives de l'USFSA (au sein de cette fédération omnisport, chaque discipline était dirigée par une commission), tout en restant à la tête du SCUF. Il préside dès 1898 la commission "athlétisme", et en 1900 devient Président de la commission rugby à XV, sans interruption jusqu'en 1919 lorsqu'il  se retire, après avoir assuré la survie de l'USFSA pendant les années de guerre, mérites pour lesquels il sera décoré de la Légion d'Honneur. Lors des Jeux Olympiques de Paris en 1900, il est Juge arbitre des épreuves d'athlétisme.
Mais il n'avait pas pour antant déserté les terrains de rugby, puisque l'heure de la retraite sportive venue, il devient arbitre de haut-niveau et dirigea les plus grandes rencontres dans un championnat de France réduit à quelques unités dont les plus connus ont nom Stade Français, Racing Club de France, Stade Bordelais, Olympique de Paris, et Sport Olympique des Etudiants Toulousains (devenu Stade Toulousain en 1907). Il y acquit une notoriété certaine, mais aussi inévitablement l'impopularité liée à l'arbitrage, qu'il affronta toujours avec le calme et la tranquillité sereine d'un homme qui a accompli son devoir

002 brennus_soet_veto

1913 prairie filtres-1024
 
003 arbitrage

 

maillot 1906

Sous sa direction le rugby connut ses premiers succès internationaux ; en tant que Président de la Commission Rugby, il gère à la fois l'organisation des matches internationaux mais aussi  l'équipe de France. Sous sa coupe vont se disputer les premières rencontres franco-britanniques, avant que la France n'intègre en 1910 le Tournoi des V Nations. Les équipes de France de l'USFSA opéraient alors, quelle que soit le discipline, en maillot blanc, avec sur la poitrine, deux anneaux entrelacés, rouge et bleu, qui inspireront plus tard les anneaux olympiques, et seront complétés à partir des années 1913-1914 par le coq gaulois qui viendra enrichir le blason de l'USFSA.
 

Durant vingt années, BRENNUS fut donc l'initiateur et le grand stratège de l'essor du rugby international français, avant d'en assurer la survie durant la première guerrre mondiale. Au sortir de ce conflit, lorsque la commission "rugby" de l'USFSA devint la FEDERATION FRANCAISE de RUGBY AMATEUR, il en fut Président d'Honneur et Trésorier. Il resta d'une grande activité malgré son âge, et un conseiller respecté et avisé. Il ne se retira qu'au début de la seconde guerre mondiale, et mourut chez sa fille au MANS le 23.12.1943, à l'âge de 86 ans.

coq1910

         

coq

 

Mais grâce au bouclier, son nom et son souvenir restent très prégnants..
Son histoire remonte à la première finale du Championnat de France en 1892 (un seul match au total entre le STADE FRANCAIS et le RACING CLUB de FRANCE, championnat national auxquels ne participèrent jusqu'en 1898 que les clubs parisiens), organisée par l'USFSA et son Président, Pierre de Coubertin, qui arbitra la rencontre et assuma la charge financière du trophée remis à cette occasion, dont il avait dessiné l'esquisse et confié la réalisation au Maître-Graveur Ciseleur, Charles BRENNUS !

La première finale du 20-03-1892

A l'occasion des 120 ans de la première finale du championnat de France, la LIGUE NATIONALE  de RUGBY a mis en ligne le très interessant fac-similé du compte-rendu de ce match, tel qu'il parut le 26-03-1892 dans la Revue de l'USFSPA, titrée LES SPORTS ATHLETIQUES. Consulter l'article


Il s'agit du superbe bouclier damasquiné, à l'origine posé sur un cadre recouvert de peluche rouge, portant en son centre, reposant sur reposant sur un rameau d'olivier, l'emblème de l'USFSA, deux anneaux entrelacés, traversés par un ruban portant  la devise gravée : LUDUS PRO PATRIA (des jeux pour la Patrie !), que l'on doit à Jules MARCADET, alors Président du Stade Français. Ce bouclier eut tellement à souffrir des troisième mi-temps de victoire, que son socle en bois dut être complètement renové en 1990 et que c'est maintenant sa réplique qui est remise au Champion de France. L'original se trouve au musée de la Fédération Française de Rugby.

medaillon

 

On reconnaît dans la symbolique du médaillon du bouclier des archétypes chers à Coubertin qu'il utilisera pour sa grand oeuvre de rénovation des jeux olympiques : jusqu'aux Jeux de Londres en 1908, le rameau d'olivier, symbôle de paix et de force, était le seul trophée remis aux vainqueurs, avant d'être remplacé par les médailles. Quand aux anneaux entrelacés, symbôle de paix et de bonne volonté, au nombre de cinq pour figurer les cinq continents, ils en deviendront le symbôle et le drapeau .

france 1893
france 1914

En mémoire de Charles BRENNUS, ce sont deux jeunes joueurs revêtus du maillot du club qu'il a fondé et animé, le SCUF, qui viennent chaque année le remettre à la garde du vainqueur de la finale ; au grand dam du malheureux BRENNUS, son club, pourtant finaliste en 1911 et 1913 ne l'a jamais gagné..



scuf finale_1913

      

005 scuf_banniere
004 scuf1024

Enfin, n'oublions pas que le Club de sa ville natale, l'OLYMPIC CLUB CHATEAUDUN RUGBY a fait graver et installer sur un mur des tribunes du Stade Beauvoir - 4, Mail de Beauvoir à 28200 CHATEAUDUN - une plaque commémorative rappelant l'oeuvre de l'enfant de la ville, inaugurée en grande pompe le 6 Juin 1998.

brennus plaque chateaudun

 

Imprimer E-mail