Notre Dame du Rugby

L'abbé DEVERT  (1923-2012) a quitté ce monde le 22 Janvier 2012 à l'âge de 88 ans ; il repose désormais sous le parvis de la Chapelle Notre-Dame du Rugby, dont il fut le fondateur, la cheville ouvrière  et l'âme durant les 47 dernières années d'une vie humble, mais riche et pleine consacrée au service d'autrui.


abbe chapelain
In mémoriam de l'abbé-chapelain Michel DEVERT, dont la dépouille repose depuis son décès en 2012 sous le parvis de la chapelle

SA VIE, SON OEUVRE :

 
"Quelques reférences d'une vie démente et merveilleuse"

rueInauguration à CAPBRETON 40 le 28.11.2010 de la rue Michel DEVERT en présence de l'intéressé, de ses anciens élèves et de la municipalité
C'est par ces mots qu'en 2006 il transmettait, en s'excusant presque,  des éléments de son imposant curriculum-vitae à une amie, membre comme lui de la "Confrérie de la Côte d'Argent" qui lui en avait fait la demande.
Car ses activités furent si nombreuses et multiples qu'il est impossible d'en dresser un inventaire exhaustif !

L'abbé Michel DEVERT a toujours cherché à s'améliorer et se perfectionner  pour mieux servir autruii. Il reprit ainsi ses études dès 1956, en sus de ses innombrables activités, et consacra le peu de temps dont il disposait à des études supérieures de lettres modernes, couronnées en 1979 par un Doctorat de Littérature Française avec sa thèse de 3ème cycle consacrée à Jean de Monluc, ouvrage pour lequel il fut également distingué par l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse. Jamais à court de projet, il ambitionnait d'écrire encore quelques romans lorsque sa retraite serait complète, mais le temps n'en est jamais venu.

Outre ces activités, il s'honore sur un plan personnel d'avoir élevé avec sa mère, entre 1951 et 1971, une quinzaine d'enfants, dont trois confiés par la DDASS qu'il adopta.

carte postale
Carte postale réalisée à partir d'un dessin de Yves Ducourtioux

NOTRE-DAME du RUGBY, EDIFICE RELIGIEUX DE RECUEILLEMENT DEDIE AU CULTE DU RUGBY ET AU SOUVENIR DE SES DISPARUS

 
 "Je sais une église blottie sur la colline, elle se mourait !"


C'est le premier vers d'un poème, écrit en 1967, dédié à celle dont il disait à la fin de sa vie :" Cette chapelle est comme l'un de mes enfants "  (in Dépêche du Midi).

Passionné, il est souvent revenu sur les circonstances de sa création : muté en 1956, de son poste de Directeur de l'Ecole Saint-Joseph de Capbreton pour celui de curé de LARRIVIERE,  il confie avec beaucoup d'humour : " Je me suis retrouvé à la cambrousse, il fallait que je m'occupe !"

Et cette occupation, il la trouve sur une colline boisée dominant le village de Larriviere et la rivière Adour ; il s'agit d'un vieil édifice religieux dont la mémoire se perd dans l'océan des âges  ! A l'origine, un oratoire romain qui sera remplacé par l'ancienne église paroissiale de Larrivière dont l'actuelle chapelle était la sacristie. L'église est détruite en 1860, sa sacristie devient chapelle.
Mais elle est à l'abandon, dans un état lamentable ; des témoins de l'époque rapportent qu'il ne restait alors "qu'une façade en partie debout !".
Historien passionné et spécialiste de son département, il décide de redonner vie au site. La question est d'en déterminer la forme.
Trois éléments alimentent sa réflexion et guident sa conviction :

Cet accident tragique le détermine à restaurer la Chapelle pour perpétuer leur souvenir et la dédier plus largement au monde du rugby qui le passionne.. "Le monde du rugby aura sa Chapelle bien à lui, pour veiller sur ses rudes gars, les protéger du mal, les aider dans leurs difficultés ; avoir la garantie de la protection divine, savoir ou demander la lumière quand l'épreuve surgit, n'être plus seul dans la lutte quotidienne, se retrouver sous le regard de Notre-Dame, n'est-ce pas une sécurité et l'une des joies de la terre ? Ce supplément d'âme qu'apporte la vie religieuse, je voudrais l'offrir en toute liberté au monde du Rugby !" écrit-il alors.

Avec le courage et lla détermination qui le caractérisent, il requiert dès lors  la caution de tous ceux qui peuvent l'aider. Il reçoit les remerciements et la bénédiction du Pape Jean XXIII auquel il avait fait part de son projet, l'accord du Secrétariat d'Etat à la jeunesse et aux sports en octobre 1964, et celui de la Fédération Française de Rugby en décembre 1964. Pour financer les travaux, il y va de ses propres deniers, mais aussi reçoit l'aide des clubs locaux pour l'iorganisation de matches de prestique et l'appui déterminant de l'AMICALE DE NOTRE DAME DU RUGBY, constituée d'anciens joueurs internationaux prestigieux et de passionnés anonymes, jamais avares de leur temps ni de leur peine.

La Chapelle a été consacrée et inaugurée par l'Evêque de Dax le 26 Juillet 1967 ; à cette occasion, l'abbé DEVERT rédigea la prière suivante, devenue celle de ND du Rugby.
priere
La prière à ND du Rugby rédigée par l'abbé-chapelain Michel DEVERT

Mais les travaux étaient loin d'être achevés, et  s'étaleront, en fonction des moyens et des possibilités, sur plusieurs décennies encore ; le Musée du Rugby attenant à la Chapelle a été inauguré lors de la Pentecôte 2010, la maîtrise d'oeuvre en revenant désormais à l'Amicale de Notre-Dame du Rugby, qui poursuit l'oeuvre de l'abbé DEVERT.

La réfection de la toiture a été réalisée en 1964, celle de l'intérieur en 1966 ; la construction du clocher date de 1971, alors que les carillons ont été installés en 1974. L'intérieur de l'édifice a été rénové par Joseph Bernadet ; les pavés viennent des rues de Grenade-sur--Adour et de Mont-de-Marsan. La pierre d'autel a été offerte par les abbés BARRERE, de Grenade-sur-Adour, alors que le marbre de l'autel est celui de l'ancienne chapelle Saint-Savin. Le chemin menant à la Chapelle a été réalisé et goudronné avec le concours du Conseil Général des Landes, et celui des joueurs de rugby de toute la France.



La salle d'exposition, le "Musée du Rugby" peut-on dire, est situé derrière la Chapelle, a été conçu par le cabinet d'architectes Catherine et Jean-FrançoisBATS, et réalisé par le Groupe Bernadet avec le concours financier du Conseil Général des Landes, de la Communauté de communes du pays grenadois, de l'Amicale Notre-Dame du rugby, du Crédit Agricole et de la commune de LARRIVIERE.
Il est conçu pour présenter les nombreux maillots (400 sur les 500 que compte la collection de la Chapelle), photos, ballons, chaussures et fanions qui ont été offerts par de généreux donateurs, notamment celui d'un amateur passionné,  Mr Morgan BIGNET, dont la collection exceptionnelle de 200 maillots (somme des maillots de tous les pays, des cadets aux seniors, des équipes nationales jusqu'aux formations les plus anonymes) a enrichi le fond de la Chapelle.
Ce musée abrite quelques 400 maillots, permet de libérer quelque peu les murs de la chapelle pour n'y laisser, protégés dans des vitrines, que les maillots et souvenirs déposés en hommage aux disparus ou offerts par un père ou une mère qui a perdu son enfant.

LA VISITE


Ce site, maintenant célèbre et reconnu, reçoit 12000 visiteurs par an.
La Chapelle est de dimension modeste, d'un abord extérieur sobre ;  dans une niche protégée du bas du clocher, une statue réalisée par l'ancien capitaine du Stade Montois, Pierre Lisse, représente  Notre-Dame du Rugby : l'enfant Jésus, debout à ses pieds, offre à sa Mère un ballon de rugby ; l'intérieur est beaucoup plus coloré, éclairé par quatre vitraux originaux à la gloire de la Vierge et du rugby.:
  • le premier, "La Vierge à la touche" est dessiné par Pierre Lisse et représente la mère de Jésus tenant son enfant dans son bras gauche et un ballon de rugby dans sa main droite ;
  • deux autres sont l'oeuvre de Alfred Henquinbrant, de MONCLAR d'AGENAIS, et ont pour thème "La Vierge aux Pélerins" et "La Vierge au-dessus de la mêlée" ;  dans celui-ci, Jésus tend un ballon de rugby à sa mère pendant qu'une mêlée se dispute à leurs pieds
  • le dernier, "Le joueur blessé" a été réalisé d'après une maquette provenant des ateliers de l'armée
Derrière l'autel, dans une niche, une Vierge à l'enfant, dorée ; tout autour, sur les murs, dans des vitrines, sont exposés une multitude de maillots de rugby, la plupart venant de clubs de rugby français, d'autres de pays plus lointains. Certains offerts par des joueurs internationaux  qui les ont porté lors de grands matchs sont dédicacés d'une note manuscrite. Enfin, derrière l'autel, on trouve un reliquaire contenant des maillots avec photos de jeunes rugbymen de la région, morts sur le terrain ou tués sur la route.
 

 

REPORTAGE TELEVISE

Tous les quatre ans, à l'occasion de la COUPE du MONDE de RUGBY dont elle acquiert les droits pour la diffusion nationale, la chaîne TF1 consacre un reportage à NOTRE-DAME du RUGBY et à l'abbé DEVERS.
Le dernier a été diffusé le 1 Octobre 2019, la veille du match FRANCE / ETATS-UNIS

Extrait Journal 13H TF1 du 1.10.2019

CANTIQUE POUR NOTRE-DAME DU RUGBY 

 

Le chanteur basque  David OAIZOLA et son groupe ont consacré un cantique à cette chapelle ; ce morceau figure dans leurs CD "Le Stade qui danse" (2009/, en vente chez tous les disquaires (Amazon, Agorila, Deezer, Fnac, MusicMe, etc ...)


Les paroles de la chanson



SE RENDRE A LARRIVIERE ST SAVIN


Imprimer